Les Buttes-Chaumont, chef-d’oeuvre de l’art paysager à Paris

Le 1er avril 1867, pendant l’Exposition universelle, est inauguré à Paris un nouveau parc, élevé en seulement trois années sur un terrain infertile et non constructible. Alors que le Bois de Boulogne et celui de Vincennes connaissent à l’époque d’importants aménagements, visant à en faire des promenades modernes, le parc des Buttes-Chaumont, lui, naît de toutes pièces. L’ambitieuse politique de Napoléon III et du baron Haussmann pour changer le visage de Paris trouve là une forme d’aboutissement : métamorphoser une zone réputée infréquentable, en partie exploitée pour ses carrières de gypse, en un sublime parc paysager. Le préfet de la Seine s’entoure pour ce chantier titanesque de ses meilleurs soldats du Service des promenades et embellissements. Ce sont les jardiniers en chef Jean-Pierre Barillet-Deschamps et Edouard André, l’architecte Davioud et surtout l’ingénieur Jean-Charles Adolphe Alphand, responsable du service, qui réalise avec les Buttes-Chaumont son chef-d’œuvre. Les présentations faites, commençons la promenade.

Lire la suite

Publicités

« Thé, café ou chocolat ? Les boissons exotiques à Paris au XVIIIe siècle », exposition au Musée Cognacq-Jay

Entre les fanatiques de cafetières à l’italienne et les incollables des typologies de thés, on a tous nos petites habitudes avec nos boissons chaudes. Personnellement, je rêve de jolies théières. Le Musée Cognacq-Jay, qui conserve des œuvres du XVIIIe siècle, présente, depuis le 27 mai, une exposition dédiée à cet aspect important de l’histoire culturelle du siècle des Lumières : l’avènement des boissons exotiques dans les habitudes culinaires et les marques de sociabilité des français. Par l’exposition de dessins, peintures, estampes, porcelaines et mobiliers liés à cette nouvelle pratique, cette rétrospective parvient à nous plonger dans l’esprit de l’époque.

Vitrine avec diverses porcelaines. Photographie personnelle. Lire la suite